image

Quatrième de couverture :

Dispersée dans les terres de l'Ouest, la Communauté de l'Anneau affronte les périls de la guerre, tandis que Frodon, accompagné du fidèle Samsagace, poursuit une mission presque désespérée : détruire l'Anneau Unique en le jetant dans les crevasses d'Oradruir, la Montagne du destin.
Mais aux frontières du royaume de Mordor, une mystérieuse créature les épie... pour les perdre ou les sauver ?

Mon avis :

Dans ce troisième et dernier tome du Seigneur des Anneaux, tous les pions sont en place pour le grand final. Sauron lance son armée contre le Gondor, sans se douter que deux petits hobbits ont réussi à s'infiltrer sur ses terres...

Que dire de plus que dans les critiques des deux premiers tomes ? Pas grand chose, si ce n'est que le final tient toutes ses promesses. Le siège de Minas Tirith est grandiose, avec des scènes inoubliables. Aragorn prend encore une dimension supplémentaire et certains personnages se révèlent, comme Eowyn. On découvre également Dénéthor, l'intendant du Gondor, ou encore Imrahil, seigneur de Dol Amroth.
Quant à Frodon et Sam, les derniers milles qui les séparent de la Montagne du Destin seront de loin les plus durs et Sam, surtout, révèlera toute sa force de caractère.

Ce dernier tome est aussi bon que les précédents et conclue la trilogie d'une fort belle manière. Le Seigneur des Anneaux est une oeuvre phare que tous ceux qui disent aimer la fantasy doivent lire, ne serait-ce que pour s'en faire leur propre opinion.
La mienne est toute faite : J'adore !