image

Quatrième de couverture :

Cette nouvelle aventure d'Akira débute alors que Tetsuo vient de déclencher un nouveau et gigantesque cataclysme. Néo-Tokyo est de nouveau totalement détruite et les survivants sont livrés à eux-mêmes.
Les grands scientifiques du monde entier se réunissent pour trouver une solution. Sur terre, il faut s'entraider pour contrer les ravages de Tetsuo. Kanéda, qui vient de retrouver Kei, s'allie avec le Joker et entrevoit de collaborer avec le colonel qui vient de sauver Kiyoko. La seule issue envisagée est de faire de Kei un médium, un canalisateur d'énergie capable de contrer Tetsuo qui, après avoir créé un énorme cratère sur la Lune, commence à prendre une forme monstrueuse.
Mais est-il possible de sauver un monde qui est déjà en ruines ?...

Mon avis :

Le tome 5 s'ouvre avec de nouveaux acteurs : la flotte américaine mouille au large de Neo-Tokyo, et le porte-avion amiral accueille en son sein une communauté de scientifique qui étudie de près le phénomène Akira. Bien qu'ils soient loin de tous comprendre, on en apprend encore un peu plus sur Akira grâce à eux.
Parallèlement, Kaneda, revenu d'entre les morts, organise la lutte contre Tetsuo, et Kei est décidée à aider Lady Miyako.

Tetsuo continue d'explorer, dans la douleur, l'étendue de son pouvoir. Cela permet à Katsuhiro Otomo de nous gratifier de scènes d'action toujours plus spectaculaires et variées. Je me répête, mais le dessin est un régal. Traits fins et détaillés, cadrages vertigineux, action toujours lisible, découpage efficace, narration fluide... Du grand art.

Alors que les précédents tomes se terminaient après une grosse scène d'action, celui-ci se conclue par un cliffhanger qui promet un début de tome 6 sur les chapeaux de roues.
« En avaaant ! Chargez ! »