image

Quatrième de couverture :

Comme prévu (De la Terre à la Lune), le 1er décembre, à bord d'un énorme projectile d'aluminium lancé par un gigantesque canon de 900 pieds de long, s'embarquent pour la Lune : le solennel président du Gun-Club de Baltimore, Impey Barbicane, l'impétueux capitaine Nicholl et le Français Michel Ardan, un Parisien fantaisiste, un artiste aussi spirituel qu'audacieux, deux chiens : Diane et Satellite et quelques autres "passagers" amenés subrepticement par Michel Ardan... Les aéronautes ont survécu au terrible contrecoup du départ et, avec eux, nous voyageons dans le boulet-wagon, vivant les multiples péripéties d'une pareille entreprise. Mais pourront-ils revenir sur la Terre ?

Avis express :


À l'origine, il semblerait que Jules Verne n'avait pas prévu d'écrire une suite à De la Terre à la Lune. Heureusement qu'il a changé d'idée (ou que son éditeur l'y ait poussé !), parce que je ne conçois pas le diptique autrement que comme un roman en deux parties. Je ne m'étendrai pas beaucoup dans cette courte critique, tout ce que j'ai écrit sur De la Terre à la Lune est valable pour sa suite. J'apprécie tout autant les deux romans.

image