image

Quatrième de couverture :

Stupeur à la brigade des affaires spéciales de la police de Shanghaï. Sous couvert d'une promotion ronflante, l'inspecteur Chen est démis de ses fonctions. Après tant d'enquêtes menées contre les intérêts du pouvoir, pas étonnant qu'on veuille sa peau. Forcé d'agir à distance, inquiet pour sa vie, Chen affronte l'affaire la plus délicate de sa carrière, tandis qu'à la tête de la ville, un ambitieux prince rouge et son épouse incarnent le renouveau communiste. Alors que dans les rues résonnent les vieux chants révolutionnaires, ambition et corruption se déclinent plus que jamais au présent.
Avec une amère lucidité, Qiu Xiaolong rèinterprête à sa manière le scandale Bo Xilai qui secoua la Chine en 2013.

Avis express :

Chen Cao a éte muté à un nouveau poste, purement administratif ; officiellement, c'est une promotion, en réalité, c'est une mise au placard ! Il semble qu'à force de révéler des affaires de corruption, il ait finit par devenir la cible de quelqu'un d'important.
Chen va devoir mener l'enquête illégalement et faire appel à ses nombreux amis. Ce neuvième tome de la série fait partie de mes préférés.

image