image

Quatrième de couverture :

Elle a dansé avec le président Mao à Shanghaï : en s'abandonnant contre son épaule, Shang a relancé sa carrière d'actrice. Aujourd'hui, le Grand Timonier n'est plus qu'un souvenir et la star s'est suicidée, laissant derrière elle des secrets d'alcôve. Une jolie « fleur de prunier », petite-fille de Shang, guide l'inspecteur Chen dans le sillage de cette femme peu ordinaire...

Mon avis :

L'inspecteur principal Chen Cao est chargé d'une mission très spéciale. Incognito, il doit enquêter sur Jiao, petite fille d'une ancienne danseuse et maîtresse de Mao. La direction du Parti craint qu'elle détienne des informations sur la vie privé de l'ancien président et les vende pour la publication d'un livre, ce qui expliquerait sa soudaine richesse.

J'ai trouvé ce sixième tome de l'Inspecteur Chen un peu particulier. Xiaolong Qiu a écrit un excellent livre sur Mao, il nous faire découvrir l'homme derrière l'icône politique, mais au détriment de l'enquête proprement dite. Si celle-ci est très bien menée, j'ai trouvé sa résolution un peu expédiée. Le mystère de Jiao m'a semblé un peu sorti de nulle part, très mal amené et peu crédible. Dommage car en dehors de cela, j'ai retrouvé tout ce que j'aime dans cette série : des personnages attachants (Jiao est très touchante), une description vivante d'une Chine en transition et une plongée dans l'histoire de la Révolution Culturelle, avec cette fois un angle original : la vie privée de Mao.

Tout de même un très bon roman malgré ce dénouement qui m'a laissé perplexe.

image