image

Quatrième de couverture :

Au commencement était le Graal, coupe d'émeraude dans laquelle joseph d'Arimathie recueillit le sang du Christ sur la croix.
Son fils, Alain, la cacha dans l'île d'Avalon, terre mythique et mystérieuse qui se dérobait à tous. Pendant plusieurs siècles, en effet, personne ne sut en découvrir le chemin... Vint alors Merlin. Fils du démon et d'une mortelle, mais divinement inspiré, Merlin l'Enchanteur va œuvrer dans l'ombre et présider aux destinées d'Arthur, l'élu, celui que Dieu a choisi pour répandre Justice et paix à travers le monde.
Auparavant, ce dernier doit sortir vainqueur d'une épreuve : arracher de son socle l'épée magique, Excalibur ! Ainsi débute la merveilleuse épopée du roi Arthur et de ses compagnons, les chevaliers de la Table Ronde. Une aventure exaltante, puisée aux sources de la tradition européenne, mêlant histoire et mythologie, et dont l'ultime ressort reste la quête du Graal.

Mon avis :

De la naissance du peuple breton, 4.000 ans après la création du monde (selon la Bible) jusqu'à la jeunesse d'Arthur, en passant par la véritable histoire du Graal, la naissance de Merlin et le règne d'Uther Pendragon, tel est le menu de la Naissance du roi Arthur, premier tome du cycle du Graal, qui compte huit volumes.

En écrivant ces romans, Jean Markale n'a pas l'ambition d'écrire "sa" version de la quête du Graal, mais au contraire de rester au plus près du mythe original. Il a effectué un impressionnant travail de compilation de textes latins, anglais, occitans, italiens, allemands et même scandinaves, s'étalant du XIe au XVe siècle afin de proposer, en français moderne et accessible à tous, le mythe du Graal dans son intégralité. Le résultat tient autant de l'essai que du roman et ressemble à un recueil de contes qui suivrait un fil directeur.

Comme tout le monde, je connaissais Arthur, Merlin, la Table ronde, Excalibur, le Graal... mais sans les connaitre vraiment, tant il existe de versions du mythe arthurien. De mon expérience personnelle, je l'ai découvert chez Chrétien de Troyes, Stephen Lawhead, Bernard Cornwell et Barjavel (sans parler du cinéma ou de la série Kaamelott !), et chacun de ces auteurs se l'est approprié d'une façon bien personnelle. Même Jean Markale, en se cantonnant aux textes médiévaux, a parfois dû faire des choix difficiles entre plusieurs versions, parfois contradictoires, de certains épisodes du mythe.

Rien que pour ce travail de recherche que je devine titanesque, l'auteur mérite tout mon respect. Mais le meilleur, c'est que le livre est sacrément plaisant à lire ! J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir la légende, dans sa version originale. J'étais parfois en terrain connu, mais plus souvent encore j'ai été de surprises en surprises. Visiter la mythique Bretagne avec ses dragons, ses géants ses chevaliers et sa magie omniprésente a été un véritable régal.

Ce premier tome n'est qu'une mise en bouche et le titre des suivants sont très appétissants. Le prochain s'intitule "Les Chevaliers de la Table ronde". J'ai hâte !