image

Quatrième de couverture :

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes... et une ligne de métro relie la ville à l'OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L'affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d'immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l'association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

Mon avis :

En quatre petites pages, juste avant le prologue, Pierre Pevel nous présente son univers : Imaginez le Paris du début du XXè siècle, avec ses rues pavées et ses réverbères à gaz. Les toutes premières automobiles croisent les fiacres et les omnibus à impériales. Et maintenant, imaginez qu'un portail se soit ouvert mettant en communication Paris avec l'Outremonde, autrement dit le monde des fées, des dragons et des licornes. On trouve des sirènes dans la Seine et des arbres savants dans les squares, les gnomes et farfadets se baladent librement dans la capitale, et les magiciens se réunissent dans des clubs.
J'ai rarement lu une introduction plus accrocheuse !

Le mélange entre le Paris de la Belle Époque et la Fantasy fonctionne parfaitement, et est servi par la plume très agréable de l'auteur. L'intrigue, une enquête policière avec un soupçon d'espionnage et d'aventures à la Arsène Lupin, ne souffre d'aucun temps mort. Les descriptions sont vivantes, les personnages hauts en couleurs et le texte est teinté d'humour. Tous ces éléments font que le livre se lit facilement et avec plaisir.

Si je devais chipoter, j'ai trouvé l'humour un peu trop léger par moment. En particulier dans certains dialogues qui sonnent trop modernes à mes oreilles, dans leur ton et leur familiarité. Mais c'est bien le seul détail sur lequel j'ai à redire, tant le reste fonctionne bien.

Un roman qui ne manque ni d'originalité, ni de fraicheur, que je recommande à tous les amateurs de Fantasy.