image

Quatrième de couverture :

Quand on s'est installés à Hawkins, j'étais convaincue que c'était le genre d'endroit où rien n'arrivait jamais. Et pour moi, jusqu'ici les monstres étaient des hommes, comme mon demi-frère Billy...
Mais ce soir, la créature que j'essaie d'arrêter vient d'ailleurs, d'une autre dimension. Je suis bien décidée à en finir avec elle, et avec tous les autres monstres.
Une bonne fois pour toutes...

Mon avis :

En 2016, Netflix produit une série intitulée Stranger Things, à l'ambiance fortement inspirée des romans de Stephen King et des films des années 80. Une histoire mi-SF, mi-fantastique, à base de laboratoire secret, de pouvoirs psychiques, de monstres et de dimension parallèle, avec pour héros un shériff désabusé et des enfants débrouillards. Une seconde saison est lancée l'année suivante, qui continue de développer l'univers et introduit de nouveaux personnages, dont la jeune Max Mayfield, héroïne de ce roman.
Stranger Things : Runaway Max développe le personnage de Max en nous racontant sa vie avant le début de la série.

Je vais pointer d'entrée de jeu le principal problème du livre. Si il avait été une préquelle, qui se serait terminé au moment où Max et sa famille emménagent à Hawkins, cela aurait été très bien. Mais Brenna Yovanoff choisi de nous raconter la vie de Max sous forme de flashback, en parallèle de l'intrigue de la saison 2 de la série. Le soucis est que le roman ne suit que le point de vue de Max alors que la série raconte une histoire qui suit de nombreux personnages. En clair, si on a pas vu la série, on ne comprend rien ! Surtout dans le dernier tiers, où on découvre des monstres et des pouvoirs psychiques en même temps que l'héroïne, et où on ne nous explique rien.

J'aurais préféré, comme je l'ai expliqué plus haut, que le roman soit une préquelle. La vie de Max avant d'arriver à Hawkins est moins extraordinaire que les évènements de la série, certes, mais elle est intéressante tout de même. Max est très attachante et j'aurais bien aimé suivre une aventure où elle aurait été vraiment l'héroïne.
L'écriture de Brenna Yovanoff est simple et le livre se lit très facilement. Malgré les défauts cités, le texte reste divertissant.

Un roman destiné aux fans de la série qui veulent prolonger le plaisir, en attendant la saison 3.