image

Quatrième de couverture :

"Un homme qui a connu une longue période de prospérité est sujet à toutes les catastrophes. Le succès ne sait se fixer et toutes les fois que la prospérité ne peut aller de l'avant, elle fait marche arrière."
Calpurnius Flaccus - Demens ter triumphalis.

Mon avis :

L'ancien esclave Balba, accompagné de la mystérieuse femme qui humilia Néron dans une course de char, continuent de défier Rome. De son côté, Murena est bien décidé à retrouver Acté.

Depuis le début de la série, ce sixième tome est le premier principalement consacré à Murena. Son personnage est enfin développé. Ce que la mort de sa mère n'aura pas su faire, c'est l'enlèvement d'Acté qui le fera : lui donner une raison de haïr Rome.
Une bonne partie de l'album se passe en Gaule, ce qui procure un dépaysement rafraichissant... dans tous les sens du terme, puisque cet épisode se passe sous la neige !

Pas grand chose de plus à dire sinon. Le scénario comme le dessin sont toujours aussi excellents, et j'ai très hâte de lire la suite.

image