image

Quatrième de couverture :

Lorsqu'il rejoint son poste, aux confins de l'empire vietnamien du XVIIe siècle, le mandarin Tân ne sait pas encore que les familles de notables n'ont qu'une idée en tête : le marier à leurs filles nubiles. Cependant le jeune homme n'a guère le temps de se prêter à ces jeux sociaux, car il se voit bientôt confronté à sa première affaire de magistrat. Une succession de meurtres aussi cruels qu'inexplicables le conduit à s'intéresser de près à un ordre de moines plus férus d'arts martiaux que soucieux de la loi de Bouddha. Aidé de son ami le lettré Dinh, il lui faudra parcourir les montagnes embrumées du Nord et déployer toute son ingéniosité pour mener à bout son enquête, dont la solution au goût amer est un défi à son sens inné de la justice.

Mon avis :

Les notables de la province de Haute Lumière invitent à tour de rôle le mandarin Tân, officiellement pour l'accueillir dans ses nouvelles fonctions, officieusement pour lui présenter leurs filles, dans l'espoir qu'il l'épouse. Le mandarin est distrait de cette situation gênante par une affaire morbide : un cadavre d'enfant atrocement mutilé est retrouvé sur un chemin forestier. Ce crime aurait-il un lien avec le temple de la grue écarlate, dont les moines sont décrits par certains comme violents et dangereux ?

Dans ce premier tome d'une série de romans policiers, les sœurs Thanh-Van et Kim Tran-Nhut nous convient au Viêt-Nam du XVIIe siècle. Toutefois, elles ont choisi de faire se dérouler l'action dans une province fictive et ne mentionnent jamais l'histoire du pays. C'est un peu décevant pour ceux qui lisent ce type de romans dans le but de s'instruire ludiquement. Mais la culture et le mode de vie de l'époque sont bien décrits, et avec sa galerie de personnages hauts en couleur, j'ai quand même eu ma dose de dépaysement.

L'enquête est un peu longue à se mettre en route. Dans la première moitié du roman, le mandarin Tân semble plutôt découvrir la ville et ses habitants, et il faut attendre un peu avant qu'il se penche sérieusement sur les meurtres. L'écriture et la personnalité des différents personnages rendent ce démarrage poussif agréable à lire malgré tout, et plus l'intrigue avance, plus je l'ai appréciée. Les révélations sont nombreuses et bien amenées, et ce jusqu'au tout dernier chapitre.

Un premier tome avec quelques défauts, mais encourageant pour la suite.