image

Quatrième de couverture :

Après l'aventure de la guerre du Feu, deux hommes de la horde partent à leur tour vers les terres libres. Partout des fauves impressionnants et des ennemis prêts à frapper dans l'ombre.
Mais Aoûn et Zoûhr se feront des alliés : le grand tigre solitaire acceptera peu à peu leur présence ; un jour, il les défendra et, avec les Femmes Louves, ils commenceront une nouvelle vie.

Mon avis :

Aoûn, fils de Naoh (le héros de la Guerre du Feu), accompagné de son fidèle ami Zoûhr, partent à la recherche de nouveaux territoires de chasse pour la tribu des Oulamhrs. Il espère bien avoir l'occasion d'accomplir quelques exploits aptes à le rendre digne de prendre la succession de son père à la tête de la tribu.

Aoûn le fort et Zoûhr le rusé vont vivre des aventures pleines de peripéties. Au programme, luttes contre des animaux sauvages, dont une large variété de fauves, et découverte de tribus étrangères, Lémuriens, Femmes-louves et Hommes-du-feu. Le point d'orgue étant la rencontre avec le fameux félin géant. J.-H. Rosny aîné reprend la même recette que pour la Guerre du Feu, au point qu'on pourrait avoir un sentiment de déjà lu par moment. Mais l'auteur parvient malgré tout à se renouveler et le charme opère encore une fois.
La fin opère même un retournement de situation intéressant avec une morale simple, mais touchante.

J'apprécies toujours autant le style de l'auteur et ses talents de naturaliste, qui ont très bien vieillis à mon goût. La préhistoire prend vie sous nos yeux avec sa faune primitive et ses paysages grandioses. Nos ancêtres, pas encore tout à fait des hommes, ne manquent pas d'une certaine noblesse.

Ce court roman a été une lecture agréable, que je recommande à tous ceux qui ont apprécié la Guerre du Feu et qui voudraient prolonger le plaisir.

image