image

Quatrième de couverture :

Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison aide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache ! Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par de sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que dramatiques Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître...

Mon avis :

Un homme est retrouvé mort dans une maison inhabitée. Des taches de sang un peu partout, mais pas de blessure sur le cadavre. Un cas bien mystérieux, digne du plus célèbre des détectives : Sherlock Holmes.

Une étude en rouge est la première enquête de Sherlock Holmes. Il commence par la rencontre entre le docteur Watson et le détective, avant d'enchainer sur l'enquête proprement dite. Une enquête qui sera résolue très tôt, près de la moitié du livre étant consacrée à un long flashback nous expliquant tout ce que Sherlock Holmes avait compris bien avant le lecteur. Il faut bien le dire, nous ne faisons pas le poids face au formidable esprit de déduction du détective.

Tout amateur de roman policier qui se respecte se doit d'avoir lu Sherlock Holmes. Autant commencer par le premier qui, en plus d'être un excellent roman, présente les bases de la série.