image

Quatrième de couverture :

Un élève surnommé "boite à surprise" car il a la fâcheuse habitude de faire peur au gens est récemment tombé amoureux de Kirie, à tel point qu’il la persécute, jusqu’au jour où il passe sous les roues d’une voiture...
Il pleut sur la ville. Un temps vraiment dégoûtant qui semble pourtant satisfaire un seul étudiant, qui ne venait plus aux cours. Mais plus la pluie dure, et plus son dos prend la forme de la spirale maudite. Jusqu’à une transformation ultime en escargot...
Une vague de chaleur s’est abattue sur la ville et toutes les femmes enceintes arrivent à l’hôpital, piquées par des moustiques. Kirie, qui s’est blessé découvre un corps transpercé d’une horrible manière. Et quand la nuit arrive, elle découvre la vérité sur les jeunes mamans et leur progéniture...

Mon avis :

Deuxième tome de la série et six nouvelles histoires dans lesquelles Kirié, la fille du potier, continue de nous raconter comment la petit ville de Kurouzu est devenue la victime de la « malédiction de la spirale ».

Ce tome suit la même formule que le précédent, si ce n'est que l'horreur y gagne en intensité. J'affectionne tout particulièrement l'épisode intitulé "La colonne de moustiques", à l'atmosphère glaçante.

Junji Ito est toujours aussi efficace, au scénario comme au dessin.