image

Quatrième de couverture :

L'humanité compte parfois des génies qui sont admirés et respectés.
Mais ils très peu nombreux.
Qu'arriverait-t-il si, au sein de la race humaine, se développait une autre race, d'un niveau mental infiniment supérieur, celle des Slans ? Ne seraient-ils pas craints, haïs, pourchassés puisque supérieurs et donc redoutables ?
Pourtant, le Slan, c'est l'avenir de l'homme, le prochain stade de son évolution. Voici son histoire à travers celle de ses membres les plus parfaits, Jommy Cross et la belle Kathleen, traqués, pourchassés par la planète entière et cependant triomphants car rien ne peut arrêter l'évolution inéluctable de l'humanité.

Mon avis :

La science-fiction est un de mes genres littéraires de prédilection. Malgré tout, j'ai encore pas mal de lacunes, et notamment, je n'avais encore jamais lu de romans d'Alfred E. Van Vogt. Voilà un manque comblé avec ce roman, sans doute son plus célèbre, avec le Monde des Ā.

Dans un avenir difficile à situer, une nouvelle espèce a fait son apparition au sein de l'humanité : les Slans, mutants dotés de capacités hors normes et de pouvoirs télépathiques. Il y eu une guerre entre les humais et les Slans, que les humains remportèrent. Depuis, les Slans survivants sont traqués et éliminés sans merci.
C'est dans ce monde que Jommy Cross et Kathleen Layton, deux Slans de neuf et onze ans, doivent survivre...

À la poursuite des Slans possède le charme désuet de la vieille SF des années 50. On y croise de la technologie atomique, des fusées à l'ancienne, des tableaux de bord dotés de cadrans à aiguilles... le récit contient sa dose d'aventure et d'action dans un esprit très pulp, mais également des pistes de réflexion sur l'évolution et le racisme, entre autres, le tout écrit dans un style fluide, très agréable à lire.

En bref, j'ai trouvé dans ce roman une lecture divertissante et intéressante, qui me donne envie de pousser plus loin la découverte de cet auteur. Cela tombe bien, le Monde des Ā m'attend paisiblement sur une étagère...