image

Quatrième de couverture :

La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé.rnUne fillette, par mégarde, le heurte. Et l'irréparable se produit : l'homme la jette à terre, la piétine et s'éloigne, sans cesser de sourire... Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mr Hyde...

Mon avis :

Le docteur Jekyll et Mr Hyde font partie, au même titre que Dracula, l'homme invisible ou le monstre de Frankenstein, des figures emblématiques de la littérature fantastique du 19e siècle. Si bien que tout le monde en connaît l'histoire, souvent sans même l'avoir lu.
Si toutefois vous faites partie des rares à ne pas connaitre le lien qui unit le docteur à Hyde, je vous encourage à lire cette nouvelle de moins de cent pages.

Le texte a plutôt bien vieilli. Londres, avec ses beaux quartiers et ses ruelles louches, plongée dans la brume et éclairée aux réverbères la nuit, confère une ambiance incroyable aux histoires fantastiques. Il n'est pas étonnant que tant de grands classiques se déroulent dans la capitale anglaise.

L'Étrange cas du docteur Jekyll et de Mr Hyde est un classique intemporel. Une lecture indispensable pour tous les amateurs du genre.