image

Quatrième de couverture :

Bien longtemps avant la quête du Seigneur des anneaux, alors que Bilbo Sacquet était encore un tout jeune et paisible hobbit, Gandalf le magicien l'entraîna dans une folle aventure.
En compagnie, de treize nains, Bilbo se lança dans la conquête d'un trésor caché sous le mont solitaire, usurpé par le dragon Smaug. En route, il s'appropriera l'anneau magique de Gollum, combattra trolls, gobelins et araignées géantes, et deviendra ami avec le peuple des elfes. La légende de Bilbo était née.

Mon avis :

Bilbo le Hobbit est le premier roman de J. R. R. Tolkien, et la première pierre du formidable univers de la Terre du Milieu. L'histoire raconte comment Bilbo Sacquet se retrouve, un peu malgré lui, à partir à la chasse au trésor en compagnie de treize nains et de Gandalf le magicien.

L'adaptation de cette histoire en bande dessinée est extrêmement fidèle. Tous les textes et dialogues sont issus du roman, et aucune scène ne manque. La quantité de texte est d'ailleurs si importante que certaines pages tiennent presque plus du roman illustré que de la bande dessinées.

Les dessins de David Wenzel sont juste magnifiques et correspondent parfaitement à l'image que je m'étais faite mentalement de cet univers, à l'exception notable des elfes, qui manquent un peu de majesté. Mais à part ça, quel plaisir de revivre les grand moments du roman : les trolls, le concours d'énigme, Smaug...

Cette bande dessinée est de la belle ouvrage, mais je conseilles tout de même de lire le roman au préalable, car sinon vous en connaitrez les moindres détails, ce qui serait dommage pour le texte de Tolkien.