image

Quatrième de couverture :

Pendant la Première Guerre mondiale, Arthur Hastings, rapatrié en Angleterre, est invité dans la demeure de Styles Court (ou Styles en version abrégée) par son ami John Cavendish, qui lui apprend que sa mère s'est remariée avec un homme beaucoup plus jeune, le mystérieux Alfred Inglethorp. À Styles, tout le monde a l'air de le détester. Sauf évidemment Mrs Inglethorp.
Plus tard, Emily Inglethorp est empoisonnée et les soupçons pèsent sur Alfred Inglethorp. Hercule Poirot, ancien Inspecteur de Police Belge, qui est aussi au village de Styles Saint-Mary, est invité par Hastings à résoudre cette affaire. Apparemment, Poirot pense qu' Alfred Inglethorp n'est pas l'assassin et il essaye de le disculper. Mais Poirot a-t-il une idée derrière la tête?...

Mon avis :

La Mystérieuse affaire de Styles est le premier roman d'Agatha Christie, et on y retrouve déjà tous les ingrédients de la recette des enquêtes d'Hercule Poirot, le belge le plus célèbre de la littérature anglaise.

Au menu : une mort par empoisonnement, un coupable trop évident pour être vrai, une foule d'autres suspects, des secrets et des non-dits qui sont autant de fausses pistes... jusqu'à un final où Poirot réunit tout le monde dans une pièce et révèle à son auditoire l'identité du coupable ainsi que sa méthode.
Le plat a beau être toujours le même, à quelques détails près, je me régale à chaque fois.

Bien que connaissant déjà le coupable (j'avais déjà lu ce roman il y a quelques années), je suis toujours bluffé par la mécanique bien huilée de cette enquête. Chaque petit détail a son importance, tout est réfléchi et s'emboite oarfatement, du vrai travail d'orfèvre. À la relecture, je me suis rendu compte qu'Agatha Christie donne vraiment au lecteur toutes les clés pour trouver la solution de l'énigme. Malgré tout, je me rappelle avoir été surpris la première fois que je l'ai lu, et je gage que ce sera le cas pour vous aussi, ou alors vous êtes très fort !

J'aime beaucoup le style de l'auteur. Elle décrit la campagne anglaise et le milieu de la petite bourgeoisie avec une écriture simple, au style un peu désuet, ce qui fait tout son charme. Les personnages sont également bien écrits. Dès son premier roman, Agatha Christie a imaginé, avec Hercule Poirot, un détective à la fois sympathique et original et, avec Hastings, un jeune homme naïf mais plein de bonne volonté, qui permet au lecteur de ne pas se sentir trop bête, en voyant que ce dernier a autant de mal que nous a y voir clair. L'Inspecteur Japp est également déjà présent, bien qu'un peu effacé. Il prendra plus d'épaisseur dans les tomes suivants.

Cette première enquête est une totale réussite, qui lance la carrière du détective sur de bons rails.